ACCUEIL

Les abbayes bénédictines et cisterciennes en Catalogne (Espagne)

Pèlerinage du dimanche 9 juin au samedi 15 juin  2019

A l’école des moines, vivre l’Evangile.

Sous la présidence de Mgr Bernard Nicolas Aubertin, archevêque de Tours et accompagné par Mgr François du Sartel

 

Le dossier d’inscription est ligne  voir en bas de la page
Pour tous renseignements complémentaires s’adresser au service des pèlerinages  02 47 31 14 44/50

Programme détaillée

Dimanche 9 juin TOURS – PARIS – BARCELONE – 275 km

En début d’après-midi, transfert en autocar de Tours vers Paris/Roissy. Départ dans l’après-midi Accueil à l’aéroport de Paris/Roissy et envol pour Barcelone (vol AF 1448 – 21h10/22h55- horaires sous réserve de modification de la compagnie aérienne). Le dîner est à votre charge. A l’arrivée, accueil par votre guide et transfert à l’hôtel.

Installation à l’hôtel et nuit.

Lundi 10 juin BARCELONE – MONTSERRAT – 60 km

Tour panoramique de la ville de Barcelone et découverte de la Sagrada Familia, l’oeuvre la plus connue d’Antoni Gaudí. Le chantier débuta en 1882, mais à la mort de Gaudí, seules la crypte, l’abside et la façade de la Nativité avec ses quatre tours de 115 m de haut étaient achevées. Depuis, les travaux ont repris et le sanctuaire devrait être achevé en 2026 pour le centenaire de la mort de Gaudí. L’église se visite dans le vacarme des engins de chantier, qui n’enlève rien à la fascination exercée par l’audacieux monument. Du haut des tours (accès par ascenseur) se dégage une vue panoramique exceptionnelle. Route vers Montserrat : dans un site naturel aux reliefs fantastiques, le monastère de Montserrat, fondé au XIème s., avec sa Vierge noire, est le plus grand lieu de culte marial de Catalogne. On assistera à l’ ‘Escolania de Montserrat, choeur de garçons catalans, formé à la fin du XIIème siècle et qui s’est perpétué sans interruption jusqu’à nos jours.

Déjeuner.

Visite du monastère bénédictin : la basilique, le musée.

Installation à l’hôtellerie du monastère. Dîner et nuit.

 

Mardi 11 juin MONTSERRAT – SANT BENET DE BAGES – CARDONA – 70 km

 

Route vers le monastère de Sant Benet de Bages : ancienne abbaye bénédictine fondée au Xème s. remaniée à plusieurs reprises, au point qu’elle offre un témoignage architectural assez saisissant qui couvre les périodes romane, gothique, baroque et moderniste. Les vieilles pierres forment un contraste délicat avec la frondaison du paysage. Visite de l’église, la crypte et le cloître.

Déjeuner à Sant Benet.

Puis continuation vers Cardona, localité médiévale pittoresque, située dans la vallée de la Catalogne centrale, sur les berges du fleuve Cardoner. Visite de son magnifique château-fort, de style roman catalan qui se dresse sur une des collines qui entourent la ville. Le joyau du château est la collégiale de San Vicenç, magnifique temple roman du XIème s., qui possède une nef centrale de presque vingt mètres de hauteur.

Installation au Parador de Cardona. Dîner et nuit.

 

Mercredi 12 juin CARDONA – VALLBONA DE LES MONGES – POBLET – 140 km

 

Route vers le monastère de Vallbona de les Monges : cerné de collines, il est le plus petit, et le seul à avoir toujours été habité par des moniales. Elles ne sont plus que huit à se partager le superbe cloître, dont la construction s’est étendue sur quatre siècles, du XIIème au XVIème s.. L’endroit rêvé pour tout amateur d’architecture médiévale, qui voyage du roman au gothique flamboyant. Juste à côté, l’église, très dépouillée, est coiffée d’un clocher qui l’est beaucoup moins, dominant le village blotti à ses pieds.

Déjeuner.

Puis continuation vers Poblet et visite du monastère de Santa Maria de Poblet, panthéon des rois d’Aragon, fondé au XIIème siècle par le roi Raimond Bérenger IV, comte de Barcelone, qui le céda à l’ordre de Cîteaux.

Certainement le plus beau des monastères de cette route cistercienne, protégé par une triple enceinte crénelée, il veille sur une trentaine de sépultures royales. Malgré le poids de la pierre, les tombeaux semblent flotter entre terre et ciel. Face à eux, le chef-d’oeuvre de Poblet est un retable Renaissance de 1527. Entièrement sculpté en albâtre, il est d’une beauté saisissante. On reste aussi sans voix en découvrant le clocher, dont les immenses ouvertures sont soutenues par des colonnes d’une irréelle finesse. A Poblet, tout paraît élégant en dépit de la démesure du lieu. Le dortoir de 90 mètres de longueur, la taille d’un terrain de foot ! Du temps de sa splendeur, l’abbaye comptait plus de deux cents moines. Ils ne sont plus qu’une trentaine à veiller sur cette merveille de pierre, classée par l’Unesco. Dégustation de vins.

Installation à l’hôtellerie du monastère. Dîner et nuit.

 

Jeudi 13 juin POBLET – MONTBLANC – SANTES CREUS – POBLET – 75 km

 

Route vers le village médiéval de Montblanc, situé à la confluence des rios Francolí et Anguera, emplacement privilégié, au paysage de terres fertiles où croissent vignobles et amandiers avec en toile de fond les montagnes aux flancs bordés de pinèdes. A l’intérieur des murailles, le temps semble s’être arrêté dans ses rues tortueuses : visite de l’imposante église Santa Maria. Visite d’une cave et dégustation. Continuation vers le monastère de Santes Creus, perdu au milieu des vignes.

Déjeuner.

L’établissement d’une communauté cistercienne dans ce superbe lieu remonte à 1158 et des moines vécurent dans ce monastère jusqu’en 1835, mais c’est la seule des trois abbayes à ne plus abriter de communauté. Ce qui n’empêche pas le lieu de conserver une envoûtante solennité. Ici, le cloître a été reconstruit au XIVème s. dans un style gothique des plus exubérants. Un luxe bien éloigné de l’austérité et du dépouillement prônés par saint Bernard de Clairvaux, guide spirituel de l’ordre cistercien.

Retour à Poblet.

Dîner et nuit à l’hôtellerie.

 

Vendredi 14 juin POBLET – TARRAGONE – SANT CUGAT DEL VALLES – BARCELONE – 170 km

 

Route vers Tarragone, ville ouverte sur la mer et capitale de la Costa Daurada. La ville romaine de Tarraco dispose d’un patrimoine documentaire et monumental d’une valeur inestimable pour connaître les origines du christianisme et les effets que sa lente implantation ont produit dans la ville. Les témoignages venus jusqu’à nous sont nombreux et permettent de reconstruire la christianisation de Tarraco : la Passion de l’évêque et martyr Fructuoso, la Nécropole chrétienne de Francolí, ses mausolées et ses basiliques, la Sainte Jérusalem ou Cathédrale wisigothique, ou les églises de l’Amphithéâtre romain où furent martyrisés les Saints Fructuoso, Augurio et Eulogio en 259. Visite de la cathédrale riche par sa diversité architecturale, avec ses retables baroques et plateresques, ses chapelles peintes à fresque, ses grandes tapisseries suspendues à la voûte… le tout à demi éclairé par la lumière filtrant à travers les vitraux et la rosace ; le cloître et le musée diocésain avec ses objets liturgiques très variés, peintures, retables et d’innombrables bas-reliefs, le tout d’une grande valeur artistique. On remarquera, entre autres, un ostensoir et la tapisserie La Bonne Vie (15e s.). Dans la Casa dels Concili, près de la cathédrale, le musée biblique a été fondé en 1930 par le Dr Josep Vallès et présente des pièces archéologiques, cartes, reproductions et objets de culte liés au monde biblique qu’il rapporta de ses voyages en Terre Sainte et autres pays du Moyen Orient. Puis l’amphithéâtre romain en bord de mer avec sa basilique wisigothe (VIème s.) et son église romane (XIIème s.).

Déjeuner.

Route vers le monastère de Sant Cugat del Vallès : l’origine du monastère remonte au IXème siècle. Cet ensemble architectural est formé par une église construite aux XIème et XIIème siècles, et un impressionnant cloître roman du XIVème siècle entouré de la salle capitulaire et des dépendances des moines. Des vestiges d’un ancien édifice paléochrétien se trouvent encore à l’intérieur du monastère. Dans l’église, il faut admirer la beauté du clocher, la tour-lanterne et les retables, principalement celui de «Todos los Santos», de Pere Serra. Le cloître, comptant plus de 70 chapiteaux décorés de différents thèmes ecclésiastiques et profanes, est considéré comme l’un des plus importants d’Europe. Puis visite de caves. Continuation vers Barcelone.

Installation à l’hôtel. Dîner et nuit.

 

Samedi 15 juin BARCELONE – PARIS – TOURS – 290 km

 

Le monastère royal de Santa Maria de Pedralbes, fut fondé au début du XIVème siècle, à l’initiative de la reine Elisenda de Montcada pour abriter un monastère de Clarisses. Son cloître à trois étages, est un magnifique exemple du gothique catalan, havre de paix au coeur de Barcelone.

Déjeuner.

Situé dans le palais national, donnant sur les fontaines de Montjuich, le Musée National d’Art Catalan offre un panorama complet sur l’art catalan du Moyen Age à nos jours avec une collection de peinture unique au monde ; la visite permettra de faire une synthèse du voyage. Transfert l’aéroport de Barcelone et envol pour Paris/Roissy (vol AF 1049 – 19h25/21h20 – horaires sous réserve de modification de la compagnie aérienne). Le dîner est à votre charge. A l’arrivée, transfert en autocar vers Tours.

 

Des messes sont prévues chaque jour et seront confirmées ultérieurement.

tract programme et inscription Espagne2019 (1)

Catégories :ACCUEIL, EN EUROPE