ACCUEIL

de Moïse aux premiers chrétiens – La Jordanie

jordanie 1

jordanie 4jordanie 2
jordanie

jordanie 3« De Moïse aux premiers Chrétiens » 

Pèlerinage en Jordanie  du 20 au 27 juillet 2015

Accompagnés par le père Christophe Raimbault  du diocèse de Tours et le père François Brossier du diocèse de Blois

 

des places sont encore disponibles, vous êtes les bienvenus, mais faites vites !!!

PROGRAMME

Lundi 20 juillet 2015 :

Tours – Paris – Amman  Départ de Tours en autocar, arrêt à Vendôme – l’aéroport de Paris Roissy Charles de Gaulle, assistance aux formalités d’enregistrement. Envol à destination d’Amman sur vol régulier de la compagnie Royal Jordanian (vol RJ 118 – 16h50/22h25) – Horaires sous réserve de modification de la part de la compagnie aérienne. A l’arrivée à l’aéroport d’Amman, transfert à l’hôtel.  Installation et nuit à l’hôtel d’Amman.

« Ils arrivèrent sur l’autre rive, de l’autre côté de la mer de Galilée, dans le pays des Géraséniens »Mc 5,1

Mardi 21 juillet 2015 : Avec Jésus dans la décapole   – Umm Qais – Jérash

Départ pour le nord du pays.  Découverte d’Umm Qais, gros bourg à l’entrée des gorges du Yarmouk dont vous admirerez le magnifique paysage et visite du site de l’antique cité gréco-romaine de Gadara qui fut la cité intellectuelle de la Décapole et, pour cette raison, surnommée « l’Aimée des Muses ». Elle conserve un théâtre construit en basalte ainsi qu’une église byzantine précédée d’une cour à péristyle dallée. Déjeuner. Continuation vers le magnifique site de Jerash, l’antique Gerasa, qui fut tout à tour une cité hellénistique puis romaine et enfin, byzantine. Visite des nombreux et magnifiques vestiges remarquablement conservés situés de part et d’autre du Cardo Maximus, la principale artère de la ville : l’arc de triomphe élevé à l’occasion de la visite de l’empereur Hadrien ; la Porte Sud ; le Forum à la curieuse forme elliptique ; le théâtre Sud qui pouvait accueillir 5 000 spectateurs ; le Tétrapyle Sud et le Nymphée, monumentale fontaine consacrée aux Nymphes : le Temple d’Artémis bâti sur un podium et précédé d’une gigantesque colonnade ; l’église byzantine des Saints Cosme et Damien, édifiée à l’époque de Justinien avec son pavement de mosaïques… Visite du musée archéologique qui présente une collection d’objets retrouvés lors des fouilles.  Retour à Amman.  Dîner et nuit à l’hôtel d’Amman.

Je changerai Rabba en pâturage à chameaux, et les villes du pays des fils d’Ammone en bercail à brebis. Alors vous saurez que Je suis le Seigneur.Ez 25,5

 Mercredi 22 juillet 2015 : Amman – les châteaux du désert

La capitale du royaume de Jordanie, Amman, l’ancienne Philadelphia, rassemble presqu’un tiers de la population du pays. La ville, déconcertante de modernité, ne ressemble en rien ni à la cité millénaire au passé biblique ni au village bédouin qu’elle fut.

Vsite du musée archéologique de Jordanie qui retrace chronologiquement la riche histoire de ce petit pays de l’époque paléolithique à l’époque ottomane. On y admire des jarres funéraires de la période chalcolithique; la stèle de Balua, remarquable pour son caractère égyptisant ; les têtes à double visage retrouvées sur la citadelle d’Amman où elles servirent de chapiteaux ; les rouleaux de la Mer Morte… Départ pour la découverte des châteaux du désert des princes omeyyades : Amra, édifié au VIIIe siècle, inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO avec ses fresques remarquables ; Azraq, fort construit en basalte noir et ancien quartier général de Lawrence d’Arabie pendant la révolte arabe et Kharaneh dont les nombreuses tours de défense rappellent la fonction militaire. Déjeuner au cours des visites. Retour à Amman. Dîner et nuit à l’hôtel d’Amman.

« Monte sur cette montagne de la chaîne des Abarim, sur le mont Nébo, au pays de Moab en face de Jéricho, et regarde le pays de Canaan que je donne en propriété aux fils d’Israël.Dt 32,49

Jeudi 23 juillet 2015 : le mont Nebo – Madaba – Kerak – Pétra

Cette journée sera consacrée à la découverte de la célèbre « route des Rois » qui suit la crête des monts de Moab. Départ vers le mont Nebo duquel Moïse découvrit le pays de Canaan avant de mourir (Dt 34, 1) : admirable vue sur toute la Palestine et la mer Morte. Messe sur place Puis, Madaba, petite ville très florissante à l’époque byzantine qui abrita (et abrite toujours) une importante communauté chrétienne. De nombreuses églises y furent édifiées au début du christianisme et ornées de superbes mosaïques dont certaines subsistent : l’église Saint-Georges qui conserve la plus célèbre des mosaïques représentant une carte de la Palestine au VIème siècle avec le très célèbre plan de Jérusalem… ; l’église Al-Khadir ; l’église de la Vierge bâtie sur les vestiges d’une riche maison du VIème siècle ; l’église des Saint-Apôtres avec une autre magnifique mosaïque parfaitement préservée.

Déjeuner. Départ par les paysages grandioses du canyon du Wadi Mujib. Visite de l’impressionnant château-fort de Kerak. Le fougueux Renaud de Châtillon s’y maria et 5 000 croisés furent assiégés par les troupes du célèbre Saladin.. Continuation vers Pétra : évocation du château de Shaubak, célèbre forteresse croisée plus connue sous le nom de Crac de Montréal. Installation, dîner et nuit à l’hôtel de Pétra.

« C’est lui, Amasias, qui frappa les Édomites dans la Vallée du Sel, au nombre de dix mille, et qui prit d’assaut La Roche.Il lui donna le nom de Yoqtéel, nom qu’elle porte encore aujourd’hui. » 2R14 ,7

Vendredi 24 juillet 2015 : Pétra

Abritée dans un cirque montagneux, Pétra tint en grande partie sa richesse des échanges commerciaux sur la route de la Soie, des épices et de l’encens. On accède à la cité nabatéenne par le Siq, étroit défilé long de 2 km. Cette voie sacrée est ponctuée de reposoirs à bétyles, sortes de station de pèlerinage.  De cette gorge ombreuse, on découvre la Khazneh. Parmi les centaines de sépultures à façades recensées dans la seule ville de Pétra, celle- ci en est l’exemple le plus significatif par ses dimensions et le dynamisme de son architecture.

On rejoint ensuite le théâtre qui date de la première moitié du Ier siècle de notre ère.. Déjeuner. Montée au Deir qui signifie « monastère » (800 marches – 1 heure ). Cette façade rupestre est du même type que celle de la Khazneh mais ses dimensions sont presque doubles. Elle est enrichie au rez-de-chaussée de fenêtres aveugles avec des frontons segmentés. Dîner et nuit à l’hôtel de Pétra.

 

Cependant les lieux sacrés ne disparurent pas ;le peuple offrait encore des sacrifices et brûlait de l’encens dans les lieux sacrés. 2R14,4

Samedi 25 juillet 2015 : Pétra

Ascension vers l’Al-Madhbah, le haut lieu du sacrifice. Au sommet du massif se dressent deux obélisques, interprétés comme des bétyles monumentaux, qui marquaient l’entrée dans l’enceinte sacrée du sanctuaire. Retour vers la partie basse de la cité en passant par la fontaine au lion ainsi que le tombeau et le triclinium du soldat romain. Dans la partie basse, visite de l’église byzantine découverte en 1990. Continuation vers les tombes royales dont la plus grande concentration se trouve sur la façade d’El Khubta. Découverte notamment du tombeau à l’Urne et du tombeau à étages. Déjeuner au cours des visites. En soirée, son et lumière sur le site de Pétra. Dîner et nuit à l’hôtel de Pétra.

Dimanche 26 juillet 2015 : Pétra – le Wadi Rum – Aqaba

Départ le matin pour Beidha, au nord de Pétra, un village néolithique qui remonte à environ 7 000 ans avant J.-C. Visite du wadi El Bared surnommé «le petit Pétra». Route pour le désert du Wadi Rum, large vallée bordée de falaises de grès rouge, où le souvenir de Lawrence d’Arabie se mêle à celui des Nabatéens. Découverte du paysage désertique le plus vaste et le plus majestueux de la Jordanie lors d’une excursion en 4×4. Les sables tantôt ocres, tantôt rouges, enveloppent les massifs de grès ou de granit qui émergent de cette mer de sable, tandis que quelques épineux rompent le caractère minéral du paysage. Route vers Aqaba. Déjeuner bédouin dans le désert en cours d’excursion. Installation, dîner et nuit dans un hôtel d’Aqaba.

Lundi 27 juillet 2015 : Aqaba – Paris – Tours

Transfert à l’aéroport d’Aqaba.  Envol à destination de Paris via Amman sur vols réguliers de la compagnie Royal Jordanian (vol RJ 301 – 08h10/09h00 et vol RJ 117 – 11h55/16h00) –Retour à Tours en autocar.  Horaires sous réserve de modification de la part de la compagnie aérienne.

Ce programme est prévisionnel et peut être modifié. Les lieux et horaires de messes quotidiennes ne sont pas encore déterminés- Il est nécessaire d’être bien chaussé et de bien marcher pour une grande partie des activités. Document nécessaire passeport valable 6 mois après la date de retour à joindre au dossier

 

 

 

 

 

Catégories :ACCUEIL, DANS LE MONDE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s